Stations d'épuration mécaniques

Les stations d'épuration mécaniques sont généralement constituées de bassins de décantation, où les déchets lourds des eaux usées se déposent sous forme de boues épuratoires.

Elles s'y décomposent biochimiquement (digestion / minéralisation). Les déchets légers (huiles/graisses) sont captés en surface par parois plongeantes. Le rendement des installations mécaniques ne dépasse guère 33%.

Pour assurer correctement leur fonctionnement, les boues doivent être régulièrement enlevées par soutirage (camions-vidangeurs).
Ces ouvrages appartiennent essentiellement au passé, et ils sont en voie d'être remplacés par des station d'épuration biologiques, dont le rendement épuratoire dépasse nettement les 90%.

Il convient de noter que souvent les équipements de dégrillage-tamisage (enlèvement des particules grossières jusque 3 mm) et de dessablage-déshuilage (enlèvement des particules de sable, d'huiles et de graisses), utilisés couramment à l'entrée des stations d'épuration biologiques, sont assimilés à un traitement d'épuration mécanique.

On distingue les deux principaux types de stations d'épuration mécaniques décrits dans la suite

Stations bi-étagées (Emscher)

Les stations les plus répandues sont celles du type « Emscher », soit constituées d'une chambre de décantation à fond ouvert, située au-dessus d'une chambre de stockage et de décomposition biochimique à froid des boues (digesteur).

Ces stations bi-étagées, robustes et bon marché, peuvent à la rigueur traiter une partie des eaux pluviales du fait de la séparation des compartiments eau/boues.

Elles continuent à s'appliquer en épuration autonome, ainsi que comme unités de prétraitement avant les filières biologiques dans des stations de petite et moyenne taille d'épuration biologiques.

Stations à plusieurs compartiments (fosses septiques)

L'épuration mécanique des eaux peut également se faire par fosse septique, soit par passage de longue durée dans deux à trois compartiments en série.

Ce système fort ancien présente un léger meilleur rendement que les installations bi-étagées, mais il ne peut s'accommoder d'eaux pluviales.

Il reste utilisé pour l'épuration autonome des eaux usées des immeubles non raccordés à un système d'évacuation public.

Visites

Les installations très intéressantes du SIDEN, à Bleesbruck ou ailleurs, peuvent être visitées gratuitement sur simple demande via notre formulaire

Demande de visites