Biodisques

L'eau usée, préalablement prétraitée (décantation primaire, souvent combinée à un digesteur à boues type Emscher), alimente un bioréacteur dans lequel des disques fixés sur un axe horizontal sont mis en rotation à vitesse lente.

Sur ces biodisques se développe un film bactérien. Lors de leur émersion, ces bactéries respirent dans l'air l'oxygène nécessaire à leur survie, tandis que pendant leur immersion dans les eaux usées, elles absorbent comme nourriture la pollution dissoute dans les eaux usées.

Avec le temps le film biologique grossit et vieillit, puis finit par se détacher sous forme de flocs de boues des disques rotatifs.

Ces résidus de boues biologiques sont entraînés vers un décanteur secondaire, où s'opère alors leur séparation avec les eaux épurées.

Les boues biologiques sont généralement recirculées par pompage vers un digesteur (Emscher) pour y être minéralisées avant valorisation (agricole ou thermique).

La surface de biofilm requise sur les corps rotatifs est de l'ordre de 4 à 10 m2 par équivalent-habitant (EH) suivant l'exécution.

Ces installations se prêtent à l'épuration de petites et de moyennes entités. Ces stations ne nécessitent que peu d'énergie de fonctionnement.

Visites

Les installations très intéressantes du SIDEN, à Bleesbruck ou ailleurs, peuvent être visitées gratuitement sur simple demande via notre formulaire

Demande de visites